Biographie

Depuis le lycée, Mathieu Lescop (chant), Antoine de Saint-Antoine (basse, claviers), Nicolas Freidline (guitare) et Benjamin Freidline (batterie) ont usés leurs Converse et leurs cuirs étriqués sur les quais. Garage et punk’n’roll, K7 et démos, concerts sauvages, les garçons de la Rochelle deviennent peu à peu Asyl…


En 2002, un premier 8 titres autoproduit éveille l’intérêt du public et des professionnels. Maquillage, Substance et Modernité pose déjà les premières pierres d’un univers artistique violemment sonore et finement lettré, à la frontière entre Joy Division, Sex Pistols et Eighties Matchbox…et une vraie attirance pour le punk français des années 80, les Strychnine et consorts.

Because Music emporte le morceau en décembre 2004, six mois avant la parution officielle d’un premier EP Hiroshima Mis à Mort. Pour le quatuor, l’histoire est en marche. Elle se prolonge pendant l’été 2005, en plein centre de Londres, où Andy Gill (guitariste de Gang Of Four et producteur notamment de Killing Joke, Red Hot Chili Peppers ou encore Jesus Lizard…) enregistre d’une traite les douze titres d’un premier album attendu pour le 10 avril 2006, Petits Cauchemars Entre Amis. Un travail à quatre mains, où l’on retrouve Clive Goddard au mixage (Futureheads, The Rakes, Marianne Faithfull, Gang Of Four) aux côtés d’Andy. L'album est à la hauteur de toutes les espérances, il révèle un son bien affirmé avec des lignes de basse qui envoient et des textes parfois un peu provocateurs, en anglais ou en français. Le son s'approche de ce que le groupe dégage en live et les chroniques de l'hexagone sont unanime : asyl est la relève du rock en France.

Sur scène, ASYL met tout le monde d’accord, du Zénith de Paris à la Sangria de Saint-Pourçain-sur-Sioule. Des prestations qui séduiront les Découvertes du Printemps de Bourges en 2003, et le FAIR l’année suivante. De festivals en premières parties, devant les Distillers, Blink 182, les Stranglers (tournée de près de 20 dates) ou Indochine, aux Transmusicales de Rennes ou aux Francofolies, en ouvrant pour The Rakes ,The Hellacopters, The Warlocks ou Supergrass. Asyl ne cesse de faire des dates aux quatre coins de la France et en Belgique, ce qui assoie leur réputation et développe leur public.

En 2007 ils entrent en studio afin d'enregistrer un second album et durant l'été mettent à la disposition du public les chutes de studio, ce qui n'a pas été retenu pour apparaître sur cet opus. Ainsi, les Cessions inédites montre l'évolution du son du quatuor et maintient le suspens jusqu'à la sortie d'un nouvel album.

Valeur sûre de la nouvelle scène rock française, ASYL sort son deuxième album Brûle, Brûle, Brûle… le 25 mai 2009. 12 nouveaux titres définitivement rock, soutenus de ballades enivrantes dont un duo avec Daniel Darc sur le titre «Ne plus y penser », featuring du maître Darc dans la foulée de la prestation remarquée des musiciens d'ASYL à sa tournée 2008. Et le premier single Les Dieux Sont des Rois peut déjà se faire entendre sur les radios rock hexagonales.
Avec « Brûle, Brûle, Brûle…», ASYL veille donc au flambeau du post-punk, mais l’écriture s’élargit aussi vers des choses plus psychédéliques. Gonflés à bloc, ils sont plus décidés que jamais à marquer l'histoire du rock français de leur empreinte.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site